Ellen johnson sirleaf, Prix Nobel de la paix 2011

Biographie

Ellen Johnson Sirleaf est une femme politique libérienne, née le 29 octobre 1938. Présidente de la République depuis le 16 janvier 2006, cette économiste formée aux États-Unis est la première femme élue au suffrage universel à la tête d’un État africain. Elle est co-récipiendaire du prix Nobel de la paix en 2011.

Idées et actions politiques

Elle est secrétaire d’État aux Finances entre 1972 et 1978 puis ministre des Finances entre 1979 et 1980. Cette même année, Samuel Doe effectue un coup d’État et fait assassiner le président en exercice William Richard Tolbert à son domicile et la plupart des ministres sur une plage. Ellen Johnson Sirleaf y survit car elle est une femme et parce que le nouveau président ne peut pas totalement décapiter l’appareil bureaucratique. Elle parvient néanmoins à s’exiler puis revient plus tard, déclarant vouloir faire campagne contre le président, ce qui l’amène à être à nouveau menacée de mort. Elle repart aux États-Unis, poursuit sa carrière dans le domaine financier (banquière, haute fonctionnaire internationale). Elle dirige par exemple le PNUD africain (Programmes des Nations unies pour le développement).

Ellen Johnson Sirleaf est déclarée présidente de la République, le 23 novembre 2005. Elle est la première femme élue à la présidence d’un pays africain1. Le 16 janvier 2006, elle prête serment devant le président de la Cour suprême Henry Reed Cooper, lors d’une cérémonie de prise de fonctions à laquelle ont assisté des milliers de civils ainsi que de nombreux dirigeants africains et diplomates étrangers. Son vice-président est Joseph Boakai.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>